vendredi 7 septembre 2012

Cloud 9

"Pâle septembre,
comme il est loin,
le temps du ciel sans cendres
il serait temps de s'entendre..."

Pas de rapport entre le titre et les paroles de cette chanson de Camille, mais Septembre pointe le bout de son nez et le ciel offre des créations éphémères, fabuleuses et changeantes tout le temps. Mélange de sensations, de ressentis aussi contrasté que les lumières, que mon titre, et cette chanson.

Et  oui, je me balade encore la truffe au vent...





Tu vois quoi dans les nuages, à part le weekend?

1 commentaire:

  1. Oh là là
    Fabuleux !irreel!
    Emotion à l'état pur
    C'est mieux que des vieux cailloux dans des herbes folles :))))

    RépondreSupprimer